Conseils quotidiens

 

# Le temps perdu ne se rattrape plus!

 

fhgj

Le présent est la source du passé et de l’avenir. C’est le présent qui détermine le passé. Le présent est le seul temps auquel nous avons un accès direct. C’est le seul qu’il est possible de partager avec les autres, et donc le seul concret et véritable. Car le passé et l’avenir sont simplement du temps que nous nous représentons chacun dans notre tête et auquel nous seuls avons vraiment accès. J’aime dire qu’hier n’existe plus et que demain n’existera jamais, car lorsque demain sera là, nous serons aujourd’hui. Si vous voulez connaître le sort que l’avenir vous réserve, vous n’avez qu’à vous pencher sur vos pensées de ce jour : elles sont la promesse de demain.

« Ton avenir est crée par ce que tu fais aujourd’hui, pas demain. » -Robert T. Kiyosaki

Mais il y a ceux qui vivent dans le futur et pour qui le présent est là pour faire un coup d’essai. Ils vivent en pensant : « Un jour, je serai enfin ceci ou cela et j’aurai enfin ceci ou cela ». Mais, un jour, vous ne serez plus là, et moi non plus! Est-il nécessaire de répéter qu’il n’y a qu’une seule justice sur terre : nous mourrons tous. Mais d’ici là, on peut se permettre de vivre… sans attendre. Pour ceux qui ont accumulé auparavant un grand nombre d’échecs, ils croient qu’ils ne pourront jamais réussir dans l’avenir. Au contraire, si avez vécu des échecs, mais qu’ils sont différents, que les mêmes ne se reproduisent pas, alors vous accumulez des connaissances sur tout ce qu’il ne faut pas faire, ce qui vous rapproche finalement de la réussite. Il importe de retenir les leçons du passé mais il faut éviter que ces expériences ne retiennent notre élan pour le futur.
Si vous vivez dans le passé, il est temps pour vous de relever de nouveaux défis sans regarder en arrière. Ancrez-vous dans le présent et, sans attendre, faites simplement ce que vous croyez le plus approprié à chaque moment. Le plaisir et la fierté d’avoir réussi vous donneront des ailes. Votre estime personnelle grandira et votre santé mentale et physique sera plus favorisée que jamais.

« Le meilleur moyen de prédire ton avenir est de le créer. »
- Peter Drucker

Concrètement, cela signifie qu’au moment où vous jouez une partie, si vous pensez à celle d’hier, ou à l’école, ou à vos amis, vous n’êtes pas dans le présent. Si vous pensez à la fin de la partie, à la prochaine que vous jouerez, à ce que vous ferez ce soir, vous n’êtes pas non plus dans le moment actuel. Votre esprit est accaparé par d’autres choses et votre jeu risque de s’en ressentir. Chaque athlète désire être dans sa zone. Quand on est 100 % présent, nous ne sommes pas déconcentrés par ce qui se passe à l’extérieur, voilà ce que les athlètes appellent la zone. Bien entendu, cet état exige, pour l’atteindre et le maintenir, des conditions particulières. Ainsi, les individus semblent mieux se concentrer lorsque la tâche est un peu plus exigeante ce qui évite que ne s’installe l’ennui. Toutefois, si c’est trop difficile, ils deviennent anxieux. La fluidité apparaît dans ces zones délicates délimitées entre l’ennuient et l’anxiété (selon Golman et Csikszentmihalyi). Il faut canaliser ses émotions vers le but visé. Chaque sport, quelle que soit sa nature ou sa forme, exige d’atteindre, soit dans la phase de préparation à la compétition ou soit pendant l’épreuve elle-même, un état émotionnel particulier et ciblé. Il est indispensable de trouver cet état qui permettra de vous brancher sur la réalisation de la performance optimale. Il faut aussi apprendre à chasser l’anxiété et à aimer la pression. Voilà comment on peut entrer dans sa zone.

Sylvain Guimond est Docteur en psychologie du sport, éducateur physique et ostéopathe. Expert et praticien renommé dans le domaine de la posture et de la psychologie sportive depuis plus de 20 ans.

———————————————————————-

Il est si important de dire je t’aime!

Une magnifique chanson bien inspirante !

 

——————————————————————————————————–

Cohérence Cardiaque

La cohérence cardiaque a pour principe de contrôler ses battements cardiaques afin de mieux contrôler son cerveau.

Une respiration calme permet de réguler son rythme cardiaque et son système nerveux autonome. Il est ainsi possible de diminuer son taux de cortisol (hormone-marqueur du niveau de stress excessif) et donc, son stress.

L’exercice de base, proposé dans cette vidéo, a de nombreux effets positifs sur la santé et le bien-être, comme favoriser le recentrage et stabiliser les émotions. Ses bienfaits se font sentir pendant environ cinq heures.
Au bout de deux semaines de pratique quotidienne, la chimie du sang change. Il faut deux mois, en pratiquant trois fois par jour, pour obtenir le maximum des effets bénéfiques.

Cet exercice se pratique en position assise, le dos droit et les pieds au sol.
Il s’agit de respirer calmement (six respirations par minute) pendant cinq minutes.
Pour une efficacité optimale, il est conseillé de faire cette pratique trois fois par jour.

Afin d’amplifier les bienfaits de cette pratique respiratoire, il est possible d’y associer la visualisation positive, et aussi de se positionner dans un sentiment de joie.

Bonne pratique et bonne détente .

—————————-

Une technique de réflexologie faciale qui renforce tout le système de notre corps

( détail dans l’article Massage).

—————

——-

Un bon bouquin pour une pause rêverie

Unknown.jpg12

——————–

———

N’oublions pas de dire « MERCI » à ceux qu’on aime !

image19

———————————————————————-

Je prend 15 minutes pour respirer en pleine conscience.

    NAM: « Se consacrer à »

    MYOHO: « Loi merveilleuse » exprime la relation entre la vie de l’univers et ses nombreuses manifestations.

    RENGE: « Fleur de lotus » parce qu’il produit en même temps sa fleur et son fruit. Le lotus symbolise la simultanéité de la cause et de l’effet.

   KYO: « Le son universel » représente toutes les fonctions et les activités de la vie.

———————————————————————-

En cette semaine de la St-Valentin, je vous partage un extrait du livre AMOUR AMOUR AMOUR de Lise Bourbeau :

… Enfin, il y a L’AMOUR VÉRITABLE, inconditionnel, qui peut être exprimé d’une façon générale avec tous. Que ce soit l’amour de soi, l’amour paternel, maternel, fraternel, intime ou amical, l’amour inconditionnel s’exprime de la même façon. Voici plusieurs moyens de reconnaître ce genre d’amour.
AVEC SOI-MÊME
Me donner le droit d’être ce que je suis à chaque instant, même si je ne suis pas ce que je veux être (ex. : être impatient, être menteur).
Accepter mes différences par rapport aux autres, sans aucun jugement.
Être capable de me faire plaisir même si je ne crois pas le mériter.
Me donner le droit d’être humain (ex. : avoir des peurs, des faiblesses, des limites).
Me rappeler que tout ce que l’on vit est une expérience et non une erreur, ce qui évite le jugement.
Laisser mon cœur décider plutôt que de tenir compte de la notion de bien et de mal suggérée par les autres.
Apprendre de chaque expérience plutôt que de me condamner.
Écouter mon besoin même si les autres me conseillent autrement.
Être bien même si je ne réponds pas à mes propres attentes ou si je ne tiens pas ma promesse envers moi-même ou les autres.
Observer ce qui se passe même si une petite voix intérieure n’est pas d’accord.
Me rappeler que personne ne peut s’occuper de mon bonheur, que je suis la seule personne responsable de ce qui m’arrive.
AVEC LES AUTRES
Leur donner le droit d’être ce qu’ils sont à chaque instant, surtout s’ils ne sont pas ce que je veux qu’ils soient (ex. : l’autre est paresseux ou négatif).
Accepter la différence des autres sans les juger.
Donner des conseils aux autres ou les guider sans rien attendre en retour.
Leur donner le droit d’être humains (ex. : avoir des peurs, des faiblesses, des limites).
Leur permettre de décider eux-mêmes, surtout si je juge qu’une décision est inacceptable.
Me rappeler que chaque personne a besoin de vivre des expériences différentes, selon son plan de vie.
Les laisser vivre leurs expériences et en assumer les conséquences.
Faire des demandes sans attente (ex. : me savoir aimé même si l’autre me dit non).
Me souvenir qu’une attente est légitime seulement lorsqu’il y a eu une entente claire entre deux personnes.
Observer les autres plutôt que de les juger ou les critiquer.
Me souvenir que je ne peux pas rendre quelqu’un d’autre heureux : ce dernier est le seul responsable de son bonheur.

——————

Publicités